Saint louis gonzague dating celeb women dating younger men

20-Sep-2019 08:57

Au fief d’origine du XV siècle, un domaine princier d’un goût nouveau, écrin d’une vie aristocratique qui fit honneur à la France.Entre 1642 et 1655, sur la propriété, agrandie, d’un homme de finances, conseiller du roi et seigneur de Bondy, Jacques Bordier, un château et un parc furent aménagés par des maîtres d’œuvre qui acquerront une notoriété royale : Louis Le Vau pour l’architecture, Charles Le Brun pour la décoration intérieure et André Le Nôtre pour le jardin à la française.Remarquable par ses dix imposants vitraux aux harmonies de couleurs pastel ou chaudes (cartons Maurice Denis, réalisation Marguerite Huré), par ses trente deux colonnes élancées et ses effets de voûtes, l’église est classée Monument Historique le 29 juin 1966, fait exceptionnel pour une église édifiée postérieurement à 1905.

Le Directoire décide de vendre le domaine en faillite qui fut racheté par un des petits-fils du marquis Sanguin de Livry, ancien propriétaire.

L’architecte anglais Thomas Blaikie édifia un « village anglais », une ferme avec sa grange (actuelle Eglise Saint Louis) et son colombier.

Ailleurs étaient implantés une vacherie, une laiterie, une orangerie, des écuries, un chenil (actuellement les Tourelles), la maison du jardinier Spiring (la maison du régisseur), et des maisons de gardes (actuellement sur la commune des Pavillons sous Bois).

En 1769, la maison d’Orléans acquiert la propriété.

Le Duc d’Orléans, petit-fils du régent puis son fils (qui deviendra Philippe Egalité) créent un célèbre parc à l’anglaise de renommée nationale.

Le Directoire décide de vendre le domaine en faillite qui fut racheté par un des petits-fils du marquis Sanguin de Livry, ancien propriétaire.L’architecte anglais Thomas Blaikie édifia un « village anglais », une ferme avec sa grange (actuelle Eglise Saint Louis) et son colombier.Ailleurs étaient implantés une vacherie, une laiterie, une orangerie, des écuries, un chenil (actuellement les Tourelles), la maison du jardinier Spiring (la maison du régisseur), et des maisons de gardes (actuellement sur la commune des Pavillons sous Bois).En 1769, la maison d’Orléans acquiert la propriété.Le Duc d’Orléans, petit-fils du régent puis son fils (qui deviendra Philippe Egalité) créent un célèbre parc à l’anglaise de renommée nationale.Cet immense lotissement de 700 copropriétaires est administré par un Syndicat qui va, intensivement et rapidement, équiper en services publics, moyens de communication etc…« la Fondation » pour être enfin indépendante de Livry et devenir Commune du Raincy par le décret impérial du .